• Traditions



    Entretenir une tradition ce n'est pas conserver les cendres mais souffler sur les braises,

     La définition de la tradition est l’ensemble de doctrines, de légendes et de coutumes que l’on transmet sur une longue période. Une manière de penser et d’agir transmise de générations en générations. C’est la perpétuation d’un trait culturel, l’héritage du passé.

    On pourrait penser que la tradition est un regret perpétuel d’un passé perdu sans retour mais en fait c’est une espérance d’avenir.

    Par la tradition nous communions avec les générations des siècles passés tout en préparant les générations futures à la vie.

    La tradition n’est en effet pas contraire au progrès, c’est une base, elle est en mouvement, bousculée par l’histoire, rongée dans les objets, qui la portent par l’usure du temps, menacée par l’oubli des hommes. Comme les civilisations les traditions sont mortelles.

     Autre définition de la tradition : La tradition est ce qui persiste d’un passé dans le présent où elle est transmise et demeure agissante et acceptée par ceux qui la reçoivent et qui à leur tour la transmettent.

     De cette définition ressortent les trois éléments suivants :

    1        La tradition nous renvoie au passé.

    2        La tradition est agissante dans le présent.

    3        La tradition est reçue et elle est destinée à être transmise par ceux qui l’ont reçue.

     

    L’important  est non seulement de la recevoir mais surtout de la faire vivre en la transmettant, ce qui est conforme à l’étymologie latine : TRADO : remettre de la main à la main.

     Là apparaît la distinction importante à faire avec la notion proche de conservation : Nos sociétés fondées sur l’écrit conservent les œuvres et les témoignages du passé  mais elles ne les transmettent pas forcément (d’où la différence entre conserver les cendres, conserver les traditions, et souffler sur les braises en transmettant ces traditions).

    D’ailleurs dans les sociétés sans écriture ou dans les sociétés où l’écriture n’est pas le seul moyen de conservation, la transmission se fait aussi par la parole ou le geste (laissant place à chaque transmission à une large marge d’innovation). La tradition dans ces sociétés est moins bien conservée au sens strict du terme mais elle vit et évolue à travers les gestes de transmission qui la porte jusqu’à nous. (par exemple les recettes de cuisine transmises de mères en filles)

     Il est à  noter également que l’évolution actuelle de nos sociétés fait que l’on a maintenant tendance à mettre par écrit les traditions orales comme si l’on pensait qu’elles viendraient à disparaître si l’on ne conserve pas d’écrit.

    Il faut dire que dans nos sociétés actuelles le mode de transmission par nos ancêtres, ou les sages du village n’existe plus ou très peu. Les anciens sont notre mémoire, et lorsqu’ils disparaissent on ne sait plus vers qui se tourner pour connaître les traditions les coutumes, l’histoire .Voir un objet ancien exposé semblant inerte prend une autre dimension lorsqu’un ancien nous raconte son histoire, son usage, sa vie.

     Saint Exupéry a dit : « les rites sont dans le temps ce que la demeure est dans l’espace. Je ne connais rien au monde qui ne soit d’abord cérémonial, car il n’y a rien à attendre d’une cathédrale sans architecte, d’une année sans fêtes et d’une patrie sans coutumes ».

     Lorsque l’on commence à comprendre  la signification des symboles qui nous entourent, on comprend en même temps l’importance de leur place dans l’espace.

    Tout comme lorsque nous portons notre réflexion sur les symboles, quelle ne fut pas ma surprise en cherchant leur signification de m’apercevoir que finalement un objet pouvait avoir la même signification symbolique dans le monde entier et dans différentes civilisations aussi éloignées les unes des autres.

     Mais avant de pouvoir transmettre cette tradition aux générations futures, il faut commencer par la respecter, travailler pour la comprendre, la faire vivre pour ensuite la transmettre.

     Une tradition n’est jamais figée, elle évolue et elle ne peut traverser le temps qu’en s’adaptant et en renouvelant ses moyens d’expression. Elle nous montre aussi que les objets, dans leur matérialité même sont les supports, les signes, les symboles de la tradition. L’ancienneté des objets garantit l’authenticité de la tradition, elle constitue le fil concret qui nous relie au passé.

     

    On pourrait penser que la transmission d'une tradition et le respect de ses règles depuis des générations est contraire à ce que l’on nous apprend c’est à dire combattre les idées reçues, les a priori, chercher la vérité, dans la tolérance réciproque, la fraternité, le progrès, la connaissance.

    Mais les méthodes qui nous sont transmises par nos ancêtres sont en fait la base qui nous est nécessaire pour nous construire et continuer le travail commencé depuis des siècles.

     Je terminerai sur une citation « Au moyen de la tradition l’avenir n’est plus un hasard que rien ne prépare, un effet sans cause, un imprévu sans loi, l’histoire se déroule suivant une loi immuable et parcourt sereine les phases de l’avenir ».

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :